Soaring Beyond…
Choose your language

Qu’est-ce que la névrite optique?

Qu’est-ce que la névrite optique? | Qui est concerné? | Qu’elles sont les symptômes de la névrite optique ? | Qu’elle est le diagnostic de la NO? |Qu’elles sont les causes de la névrite optique? | Qu’elles sont les traitements de la névrite optique?

top

Qu’est-ce que la névrite optique?

La névrite optique (NO) est une inflammation accompagnée d’une démyélinisation des nerfs optiques (nerfs crâniens II) desservant la rétine de l’oeil.
La névrite optique (NO) est une inflammation accompagnée d’une démyélinisation des nerfs optiques (nerfs crâniens II) desservant la rétine de l’oeil.

Bien qu’il y en ait d’autres, la NO constitue l’un des symptômes les plus fréquents de la sclérose en plaques (SEP). Dans les premiers stades du développement de la SEP, la NO se manifeste unilatéralement, dans un oeil, dans 70% des cas. La NO, qu’elle soit liée ou non à la SEP, est causée majoritairement par une démyélinisation.

Qui est concerné?

La NO se manifeste autant chez les enfants que chez les adultes et les deux nerfs optiques peuvent être atteints. La NO affecte généralement les jeunes adultes âgés(es) de 18 à 45 ans, mais survient le plus souvent chez les jeunes adultes âgés(es) de 30 à 35 ans. Comme pour la SEP, les femmes sont deux fois plus susceptibles que les hommes de présenter des symptômes de la NO et il y a un nombre de cas plus élevés chez les Caucasiens que dans les autres groupes raciaux.

top

Qu’elles sont les symptômes de la névrite optique?

Le principal symptôme de la NO est une perte de vision qui se manifeste par une vision floue, partielle ou complète qui persiste pendant une journée jusqu’à deux semaines et qui peut s’aggraver par la chaleur et l’exercice. Cette perte de vision n’est habituellement pas permanente, mais peut le devenir dans certains cas. La dyschromatopsie (réduction de la vision des couleurs) se produit dans 100 % des cas de la NO. La dyschromatopsie est typiquement décrite par une réduction de la vivacité des couleurs, particulièrement les teintes de rouge. Si l’inflammation n’est pas visible sur la macula (l’arrière de la rétine), la dyschromatopsie est l’un des diagnostics cliniques les plus précis de la NO, de la perte de contraste et de la vision délavée ou moins vive. La majorité des personnes atteintes d’une NO ressentent une douleur oculaire qui est aggravée lors d’un mouvement oculaire. La douleur associée à la NO atteint généralement son sommet après une semaine puis s’atténue après quelques jours.

La NO atteint habituellement un oeil à la fois, mais peut se manifester dans les deux yeux en même temps. Dans les cas où un seul oeil est atteint, les patients peuvent ne pas être conscients de la perte visuelle ou des changements subtils dans la réduction de la vision des couleurs jusqu’à ce que le médecin demande au patient de fermer ou de couvrir l’oeil en santé.

top

Qu’elle est le diagnostic de la NO?

Un examen médical complet, y compris l’analyse chimique du sang, peut aider à distinguer la NO des maladies semblables.
Un tableau de couleurs Ishihara ou le test de Farnsworth-Munsell hue est souvent utilisé pour évaluer le degré de dyschromatopsie (réduction de la vision des couleurs) par le nerf optique et comme diagnostic de la NO.
Le test visuel de potentiel évoqué est utilisé pour mesurer la vitesse du signal produit par le système nerveux.
Une personne sujette à une première période de NO subit habituellement une IRM du cerveau pour savoir si des lésions du système nerveux central existent. Un IRM administré avec du gadolinium peut montrer un nerf option élargie. L’IRM peut aussi aider à diagnostiquer la SEP en démontrant des anomalies typiques dans le cerveau.

top

Qu’elles sont les causes de la névrite optique?

L’inflammation du nerf optique entraîne une perte de vision due à l’enflure et la destruction de la gaine protectrice de la myéline qui recouvre et isole le nerf optique. Le dommage direct au prolongement des neurones (axones) peut également jouer un rôle dans la destruction du nerf.

La NO se développe le plus souvent suite à une maladie auto-immune qui peut être déclenchée par une infection virale. Chez certaines personnes, les signes et les symptômes de la NO peuvent être une indication de la SEP, une maladie où le système immunitaire attaque la gaine de la myéline qui recouvre les fibres nerveuses dans le cerveau et la moelle épinière, entraînant une inflammation et des dommages aux cellules nerveuses dans le cerveau et la moelle épinière. La NO démyélinisante est un autre terme pour cette affection oculaire. Une NO résultant d’une maladie démyélinisante, en particulier la SEP, peut éventuellement avoir des récurrences sur la NO.

Dans environ 15 à 20 % des cas, le premier symptôme de la SEP est une NO. Le risque de développer la SEP suivant une période d’une NO est d’environ 50 % pendant les 15 années suivant la période. Chez près de la moitié des patients atteints d’une NO n’ayant aucun antécédent ou signe clinique de la SEP, le IMR va démontrer des modifications anormales dans la substance blanche du cerveau cohérente avec la SEP. Pour les patients subissant un IMR du cerveau durant une attaque initiale de NO, si le IMR démontre des lésions cérébrales, le risque de développer la SEP est trois fois plus élevé que pour les patients avec un IMR normal. Cependant, la moitié des patients avec des lésions apparentes sur un IMR ne développeront pas la SEP durant les 10 années suivant une attaque initiale de la NO.

La neuromyélite optique est une autre maladie auto-immune qui cause la NO. Dans cette maladie rare, l’inflammation se fait dans le nerf optique et la moelle épinière et généralement pas dans le cerveau comme c’est le cas pour la SEP. La NO résultant de la neuromyélite optique est plus sévère que la NO résultant de la SEP.
Il existe de nombreuses causes de la NO non associées avec la SEP, y compris :

  • Les infections : infections bactériennes, y compris la maladie de Lyme, la tuberculose, la maladie des griffes du chat, la fièvre, la toxoplasmose et la syphilis, ou des infections virales notamment le VIH (virus de l’immunodéficience humaine), l’hépatite B et l’herpès zoster (zona) peut provoquer une NO. La méningite bactérienne, l’encéphalite, et la sinusite peuvent provoquer une NO ou une atteinte du nerf optique particulièrement chez les enfants.
  • L’artérite crânienne : Il s’agit d’une inflammation de la paroi des artères dans le crâne. Une inflammation des artères crâniennes peut bloquer le flux sanguin aux yeux et au cerveau qui peut causer une perte permanente de la vision ou un accident vasculaire cérébral. L’artérite crânienne est plus susceptible de se produire chez les adultes âgées de 60 à 90 ans. Cette maladie est aussi connue sous le nom d’artérite temporale ou artérite à cellules géantes (GCA).
  • Le diabète : Le diabète est une maladie dans laquelle le corps ne peut fabriquer ou utiliser adéquatement l’insuline, une hormone qui régularise la quantité de sucre dans le sang et autres tissus. Les diabétiques sont plus susceptibles de développer des maladies du nerf optique, notamment la NO, le plus souvent causé par une diminution du flux sanguin vers le nerf optique.
  • La sarcoïdose, l’anémie pernicieuse, la maladie de Graves, les piqûres d’abeilles et les vaccinations peuvent entraîner une perte de vision et une inflammation du nerf optique.
  • Les maladies auto-immunes (telles que le lupus systémique) peuvent causer une inflammation des vaisseaux sanguins (vascularite) nourrissant le nerf optique.
  • Les médicaments; certains médicaments ont été associés à la NO. Il s’agit notamment de l’éthambutol (Myambutol) et certains antibiotiques.
  • Les toxines; le plomb, l’alcool méthylique, la quinine et l’arsenic peuvent causer une perte de vision et d’autres symptômes pouvant ressembler à une NO.
  • La radiothérapie à la tête est une cause rare de la NO.
  • La neuropathie optique héréditaire de Leber est une perte de vision héréditaire qui touche surtout les hommes âgés de 20 à 30 ans. Elle aussi peut entraîner une NO.

Il est important de noter que dans la majorité des cas, la cause principale de la NO est inconnue.

top

Qu’elles sont les traitements de la névrite optique?

Si une cause précise (comme une infection ou une maladie sous-jacente) est déterminée, un traitement approprié pour cette cause peut être administré.
La NO dans les maladies démyélinisantes a un pronostic favorable sans traitement pour une attaque isolée, cependant le pronostic pour des attaques récurrentes est une perte visuelle importante car chaque poussée cause des dommages permanents.

Idéalement, les traitements visent la cause de la maladie. Les thérapies de corticostéroïdes ralentissent l’évolution de la névrite rétrobulbaire. Les résultats finaux sont à l’étude.
Une thérapie de stéroïdes (des médicaments de cortisone notamment la prédnisone et la méthylprednisolone) peut accélérer le rétablissement visuel. Pour les patients atteints d’une NO, une thérapie de stéroïdes a peu d’effet sur le rétablissement visuel à long terme. Cependant, les patients qui sont initialement traités avec des stéroïdes par voie intraveineuse (IV) ont 50 % moins de risques de développer la SEP dans les deux années suivant le traitement, comparativement aux patients non traités avec des stéroïdes. Cet effet disparaît dès la troisième année de suivi. Les patients soignés avec des stéroïdes par voie IV ont moins d’attaques de NO que les patients non traités.
Pour une papillite avec des traces minimes de la maladie vasculaire du collagène, ou d’autres symptômes de la SEP, une thérapie soufflée et répétée de méthylprednisolone par voie IV, pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines, est considérée comme étant la meilleure thérapie à administrer, car la perte visuelle est souvent plus importante.

Lorsqu’une NO se manifeste, qu’un IMR démontre des lésions et que la SEP est imminente, des thérapies d’immunomodulateurs ou d’immunosuppresseurs sont utilisées pour prévenir d’autres attaques.

Latest Posts

Upcoming Events

There are no upcoming events at this time.

Contact Us

263 Malcolm Circle
Dorval, QC, H9S 1T6
Website: http://www.mytm.ca
Email: info@mytm.ca